Voici l'histoire que racontent les grandmères Chokwe (Zambie, Angola, Namibie, Congo) aux petits enfants de leur tribu sous l'oeil bienveillant du peuple des étoiles.

Ici, on voit Kalunga (en haut) la Lune (à droite), le Soleil (à gauche) et l'Homme (en bas) dans un dessin qui représente le cheminement de la vie, avec les quatre directions et l'axe du monde. Un jour, le Soleil s'en fut payer ses hommages à Dieu. Dieu lui donna un coq et lui dit: "Viens me voir demain, avant de repartir". Le lendemain, de bon matin, le coq chanta. Le Soleil se leva aussitôt et se présenta devant Dieu qui lui dit "J'ai entendu chanter le coq que je t'avais donné hier pour ton souper. Tu peux t'en aller, mais présente-toi chaque jour ici...". C'est pour cela que le Soleil fait le tour du monde et apparaît chaque jour.

La Lune s'en vint, elle aussi, visiter Dieu. Elle reçut un coq, également, qu'elle garda avec elle pendant la nuit. Le lendemain, dès que le coq chanta elle se présenta à Dieu qui lui dit "Toi aussi, tu as gardé le coq que je t'avais donné pour ton souper. C'est bien. Dorénavant, viens me voir tous les 28 jours." Et c'est ce que fait la Lune aujourd'hui encore.

L'Homme, à son tour, s'en fut rendre visite à Dieu. Il reçut un coq, lui aussi. Mais comme il avait une grande faim après le voyage, il tua le coq et en mangea la moitié. Le lendemain, le Soleil était déjà haut dans le ciel lorsqu'il se réveilla. Il mangea le reste du coq et s'en fut prendre congé de Dieu qui lui demanda gentiment "Et le coq que je t'ai donné hier soir? Il n'a pas chanté ce matin." L'Homme prit peur et dit: "J'avais si faim, je l'ai tué et mangé, une moitié hier soir, l'autre ce matin pour me donner des forces pour le retour." "C'est bien, répondit Dieu. Le coq t'appartenait. Tu sais que le Soleil et la Lune sont venus, eux aussi, et ils ont chacun reçu un coq. Ils ne l'ont pas tué et ne mourront donc pas. Toi qui l'as tué, tu mourras comme lui et à ta mort tu viendras te présenter ici." Et c'est ainsi qu'il en advint.