Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Articles

jeudi 17 novembre 2011

Jugement – Lâcher prise - Synchronicité : Un autre regard

Ces trois concepts ont résonné dans mes oreilles tout au long de l’année : ils ont fait l’objet de livres, de conférences et de stages innombrables, ils ont été prononcés autant par les thérapeutes que par leurs patients, ils ont suscité confusion, culpabilité, mais aussi espoir et désir d’avancer, de participer à cette phase de l’aventure humaine qui bouscule croyances et émotions, exige impeccabilité et engagement, et, par-dessus tout, confiance et amour. Car devant nous, c’est l’inconnu, le grand point d’interrogation, malgré les prophéties, les channelings, les théories semées à tout vent comme de grandes vérités. Je vous livre ces quelques réflexions en espérant qu’elles inspireront un changement, qu’elles déclencheront un processus de guérison, un retour vers soi, vers l’essence profonde de chacun, vers la pratique de valeurs humaines de base, simples, respectueuses et cohérentes. » Lire la suite

samedi 8 mai 2010

La modernité, une écaille du serpent

"Caractère de ce qui est moderne, du latin modo, récemment" répond le dictionnaire à ceux qui s'interrogent sur la signification du mot modernité. Moderne signifie actuel, contemporain. La modernité ne peut donc être que le fruit des évolutions les plus récentes. Ephémère par excellence et toute relative. La vie n'est-elle pas perpétuellement en mouvement? Tout équilibre ne se compose-t-il pas d'une succession de déséquilibres? Et quoi de plus permanent que le changement? Au 17e siècle, époque de la grande bataille linguistique entre les Anciens et les Modernes, Galilée, dont la modernité en matière de théorie du mouvement des planètes rimait alors avec témérité, n'eut d'autre solution que de se renier pour avoir la vie sauve... D'apparence innocente, le terme de modernité va induire l'antagonisme entre le passé et le futur: pour beaucoup modernité rime avec qualité. Nous voici plongés tête la première dans deux notions qui agitent et - hélas - détruisent le monde: le temps et la valeur. » Lire la suite

Sans stress grâce aux adaptogènes

Il n’est plus à démontrer qu’en amont de tout mal-être, malaise ou maladie on va trouver un stress, qu’il soit psychique, physique - évident ou «sourd». Sur le plan psychique, le phénomène psychosomatique est largement accepté: il s’agit de la manifestation physique - par une maladie, des douleurs ou blocages corporels - d’un stress émotionnel qui n’a pas été évacué ou dépassé en conscience. Sur le plan physique, les causes de stress sont en général plus controversées: facteurs climatiques (manque de soleil) ou sonores (nuisances diverses), radiations néfastes (antennes), oxydation cellulaire due à l’alimentation, aux matériaux de construction ou à la pollution ambiante, en font partie. » Lire la suite

Rêve - Apprendre à rêver

'Série d'images, paraissant plus ou moins incohérentes, qui se présentent à l'esprit durant le sommeil' nous dit le Larousse édition 1981 sous le mot 'rêve'. Nous voici bien loin du rêve initiatique de la Sangoma zouloue, ou encore de l'art du rêve chamanique. C'est vrai qu'il y a rêve et Rêve. Que l'on s'en souvienne ou non, tout le monde rêve. D'ailleurs, notre santé physique et psychique en dépendent. Lorsque nous rêvons, l'inconscient parle... à moins que ce soit Dieu qui s'exprime incognito. » Lire la suite

Naître à la libre-action

‘Au début était le Verbe’ dit la Bible. Parallèlement, au niveau de l’individu, au début de toute vie humaine est le premier cri. L’instant de cette rencontre avec la lumière et avec la respiration est l’aboutissement non seulement de neuf mois de construction intra-utérine, mais aussi du processus de la naissance. » Lire la suite

Khamush ou la force du silence

Dans toutes les cultures et de tous les temps, les sages, les prophètes et les maîtres entrent dans le silence pour entendre la voix qui vient de l’intérieur. Ce n’est pas parce qu’ils se taisent enfin que Dieu décide de leur parler. Lorsqu’ils deviennent silence, qu’ils « sont » silence, ils entendent la voix qui jaillit du dedans en continu. Le silence du sage n’est-il pas une conversation avec Dieu ? » Lire la suite

Un ADN tout neuf

La nature serait-elle donc aussi mal faite que 97% de notre ADN ne serve à rien, comme le prétend la science classique ? Entre arrogance et bêtise, cette vision réductionniste ignore ou jette tout simplement à la poubelle ce qu’elle ne comprend pas. Dans l’infiniment grand, les astro-physiciens font preuve de plus d’humilité : ils reconnaissent leur ignorance quant au 75% environ de l’univers et se gardent bien de jeter quoi que ce soit aux ordures ! Depuis la fin des années 80, l´ADN-poubelle (junk DNA dans le jargon scientifique) dévoile peu à peu ses mystères grâce à des chercheurs d´avant-garde qui viennent confirmer les dires des anciens chamanes. Plus d´un siècle après que les physiciens aient commencé à observer les atomes, les molécules et autres objets infiniment petits afin de comprendre les propriétés de la matière et de la lumière, la physique quantique est entrée dans notre quotidien, qu´il s´agisse d´informatique, de médecine ou de mécanique. Avec elle, notre vision du monde change…. à moins que d´anciennes mémoires endormies se réveillent simplement, car si nos ancêtres ne parlaient pas de ‘Point Zéro’ ni de ‘vide interstitiel’, c´étaient là des concepts qui leur étaient parfaitement familiers. » Lire la suite

mardi 24 novembre 2009

Quoi de neuf dans le ciel ?

Rien, bien sûr. Si ce n’est qu’à force de repousser les limites de leur curiosité et les moyens technologiques mis en œuvre, les chercheurs n’en finissent pas de repérer des corps célestes inconnus jusque là. Tout l’intérêt du phénomène réside dans la synchronicité. Souvenez-vous : la ‘découverte’ d’Uranus rime avec Révolution française, puisque cette planète porteuse de liberté, d’indépendance, destructrice des valeurs traditionnelles, révolutionnaire et anarchiste fut repérée officiellement en 1781, juste à temps pour préparer ladite révolution dont les retombées allaient affecter toute la planète. Il est de ce fait intéressant de se pencher sur les travaux récents des astronomes à un moment où tout va de plus en plus vite, où 2012 n’est plus qu’à un pas, où l’humanité s’entre-déchire, les glaces fondent à toute allure et les apprentis-sorciers ont quitté les bûchers pour s’installer dans les fauteuils confortables des multinationales. » Lire la suite

Nouvelles thérapies : Sans stress grâce aux adaptogènes

Il n’est plus à démontrer qu’en amont de tout mal-être, malaise ou maladie on va trouver un stress, qu’il soit psychique, physique - évident ou «sourd».

Sur le plan psychique, le phénomène psychosomatique est largement accepté: il s’agit de la manifestation physique - par une maladie, des douleurs ou blocages corporels - d’un stress émotionnel qui n’a pas été évacué ou dépassé en conscience. Sur le plan physique, les causes de stress sont en général plus controversées: facteurs climatiques (manque de soleil) ou sonores (nuisances diverses), radiations néfastes (antennes), oxydation cellulaire due à l’alimentation, aux matériaux de construction ou à la pollution ambiante, en font partie. » Lire la suite

vendredi 8 mai 2009

La technique de résonance énergétique, "une forme instrumentale de la thérapeutique des guérisseurs"

C'est ainsi que, dans son rapport de 1983 intitulé "Médecine traditionnelle et Couverture des Soins de Santé", l'Organisation Mondiale de la Santé à Genève a défini la Technique de résonance énergétique, connue aussi sous le terme de Radionique, notamment dans les pays anglo-saxons. » Lire la suite

lundi 13 août 2007

Conscience quantique

A l'école, je, vous, nous avons été initiés à la physique classique - celle qui se cantonne dans le domaine du visible et du tangible, à des objets qui flottent dans le vide. Nous avons appris que le fonctionnement du corps humain est le résultat de phénomènes chimiques et que nous sommes prédéterminés par nos gènes. Avec Newton, sa pomme, Darwin et les autres, nous avons compris la relation de cause à effet, le concept linéaire, la gravité, l'évolution. Ces scientifiques sont des maillons importants dans le processus de compréhension de notre monde. Ils ne sont pas la vérité absolue. » Lire la suite

dimanche 15 juillet 2007

La technique de résonance énergétique

"une forme instrumentale de la thérapeutique des guérisseurs" » Lire la suite

dimanche 8 juillet 2007

Gaïa en 2012

Au rythme des grands cycles universels, notre système solaire a commencé à flirter dès 1987 avec la bande photonique, cet espace qui traverse la Galaxie comme une voie lactée. Sa particularité réside dans l'accélération de la vibration de ses particules de lumière, répercutée jusque dans chacune de nos cellules et dont l'impact se fait sentir autant sur le plan physique que psychique: augmentation des maladies foudroyantes, des crises de démence, de la violence, mais aussi ouverture des consciences et des perceptions. » Lire la suite

samedi 7 juillet 2007

La médecine traditionnelle africaine, ancêtre d'un certain Hippocrate...

Il est difficile d'évoquer la médecine traditionnelle africaine sans parler de culture. Qui dit culture dit vision du monde et concept de l'interaction entre l'être humain et l'univers, la nature et ses semblables. Alors que l'Occident a érigé en vérité suprême le concept de la ligne, correspondant à un développement parti de zéro et aboutissant au but, quel qu'il soit, l'Afrique, et avec elle les deux tiers de la planète, répond à ce concept réductionniste et limitatif par une vision du monde exprimée par le cercle. » Lire la suite

jeudi 7 juin 2007

L'Art de guérir n'a pas de frontières

L'homo occidentalis vit dans la peur: du lendemain, de l'autre, de mourir, de bien des choses. Plus que jamais coupé de ses racines divines à l'aube du 3e millénaire, rien de plus normal. Le premier réflexe est alors de compartimenter, de classer, de séparer pour 'organiser' en vue de comprendre. » Lire la suite

mercredi 6 juin 2007

Le Chamanisme: un état d'être sans frontières

Aujourd'hui, connaissance intuitive et logique scientifique se rencontrent enfin, non plus dans quelque salon secret mais sur la place publique, par le biais de colloques tel celui sur la Médecine du 3e millénaire tenu à Paris, ou encore par des livres lumineux comme le Serpent cosmique de Jeremy Narby. La science commence à comprendre l'étroitesse de son réductionnisme et révise en conséquence - avec courage et humilité, disons-le - ses paradigmes et ses postulats. » Lire la suite