Bien sûr, nous avons toutes et tous intégré la force tranquille et sereine du Lion, sans grandes éclaboussures d’égo ni de velléités à exhiber notre réussite ! A l’heure où j’écris ces lignes nous sommes sans doute aucun devenus de parfaits Sekhmet et Rois Lion ;-). Blague à part, la traversée ‘à reculons’ de Vénus dans le monde des ténèbres et les autres délicatesses récentes n’ont pas été de tout repos. Heureusement, nous sommes passés par l’étoile douce et puissante Regulus, le cœur du Lion, où nous avons pu reprendre force et courage.

Ce n’est pas pour autant que nous aurons beaucoup de répit en septembre… sans que ce soit forcément négatif. On dirait que le ciel s’en donne en cœur joie : entre deux éclipses, la nouvelle Lune, l’Equinoxe et la peine Lune, plus un grand nombre d’aspects planétaires ‘intéressants’, il y aura beaucoup d’activité dans la période du signe de la Vierge. Ses mots-clés sont bien ‘raisonnables’ : discernement, service, réflexion calme, pleine conscience, efforts, travail, perfectionnisme, persévérance, attention du détail. C’est un temps d’accueil et peu importent nos velléités, nos désirs, nos visions géniales et projets formidables pour le futur – il s’agit d’abord de recevoir gracieusement et avec gratitude ce qui vient à nous, que ce soit agréable, exigeant ou difficile. Le ‘pourquoi du comment’ se manifestera plus tard. Les envolées enthousiastes du Lion se calment, on reprend contact avec la terre et on s’y ancre.

Le 13 septembre est jour de nouvelle Lune et apporte une énergie de renouveau, cette fois avec une puissance accrue puisqu’elle éclipse partiellement le Soleil quelques minutes plus tard. Ce type d’éclipse est particulièrement fort car il invite l’émergence du passé, des émotions refoulées, des sentiments cachés, des mémoires oubliées et peut-être aussi de personnes en chair et en os. Les astres liés à l’exploration des ténèbres intérieures, de nos ombres, se sont donné rendez-vous : karmique ou pas, c’est l’heure d’un très grand tri et nettoyage. Il y aura certainement des deuils à faire, des cicatrices à accepter et des espoirs à rediriger vers autre chose. Regrets, honte, culpabilité risquent également d’émerger. Là aussi, accueillez ce qui vient à vous, prenez le temps de traverser et de transcender ces émotions pour trouver le pardon et la compassion, en premier lieu pour vous-même. Il s’agit là d’un processus de guérison commencé en 2011 qui va durer jusqu’en 2018.

Mars et Vénus poursuivent leur danse de séduction : le domaine relationnel a toujours la vedette – que la solitude vous pèse, que tout se passe bien, ou que, simplement, vous vous posiez des questions soit par rapport au passé, soit en ayant des points d’interrogation sur le futur.

Ce n’est pas étonnant qu’avec le perfectionnisme et la minutie du signe de la Vierge, nous soyons poussés à plonger en détail dans d’anciennes problématiques afin de les revisiter pour les assainir une fois pour toutes…. espérons-le ! Souvenons-nous que la source de nos blessures est toujours la séparation, la division. L’heure est maintenant à l’unification, à la compréhension que spirituellement ET scientifiquement parlé, tout est relié, tous les éléments de la Création, les humains y compris, ne font qu’un. Sur un autre plan, il s’agit aussi de concilier nos rêves, nos espoirs, nos idéaux avec les obligations et réalités du quotidien – métro-boulot-dodo + factures, échéances et le-roquet-du-voisin-insupportable ;-) ! Il se peut que parfois vous ayez envie de fuir géographiquement, par des excès de toutes sortes ou autres stratégies, tellement vous en aurez assez de constamment passer de l’ancien à dépasser au nouveau à intégrer. Prenez soin de vous, accordez-vous des temps de repos, respirez, méditez, sortez votre Boîte à outils ! Avec une conscience épurée, claire, présente à chaque moment, vous ne manquerez pas d’être en alignement avec votre essence et donc mieux à même d’aborder l’inconnu de cette nouvelle période, tout comme les éventuelles flagellations liées au passé. L’énergie d’équilibre et d’harmonie de l’équinoxe du 23 septembre sera la bienvenue pour vous soutenir.

Enfin, le 28 septembre est jour de pleine Lune et d’éclipse lunaire totale qui se déroule dans un climat où on cherche un nouveau cap après avoir détruit les vieilles structures. Patience, sagesse et détachement seront de mise si nous ne voulons pas être happés dans l’agitation du nouveau et la peur de l’inconnu. Ne ratons pas cette opportunité de prendre notre envol sur de nouvelles bases. Les éclipses ont toujours une durée d’influence de six mois environs. Alors pas de précipitation, mais une intention bien claire, en conscience, avec un cœur pur !