Un petit retour en arrière vous permettra peut-être de déceler un fil rouge reliant cette période à des évènements ayant eu lieu la seconde moitié de décembre 2012, fin avril et mi-septembre. A vous de voir quels en sont les dénominateurs communs, d’en tirer des conclusions et de passer à l’action différemment afin de relever les défis proposés. Les éclipses sont toujours une invitation à faire un ‘arrêt sur image’ pour ‘voir clair’ et ‘renaître autrement’ dans un domaine ou un autre. Il s’agit ici de notre interaction avec notre entourage, de la qualité du lien que nous entretenons avec autrui, la nature et le cosmos, de l’image que nous avons de nous-mêmes, autrement dit de notre capacité d’aimer, de nous aimer et d’accueillir notre propre magnificence.

L’étoile fixe Arcturus est conjointe au Soleil au moment de la pleine Lune. La mythologie celtique raconte que Arcturus (Artorix) était le premier agriculteur de l’humanité, conscient de ses responsabilités vis-à-vis des générations futures. Elle enseigne le respect de l’inconnu, le sens du processus de guérison, la capacité d’écoute. Elle est liée à l’abnégation de soi, à la noblesse d’âme, au service à la collectivité. Eris est quant à elle conjointe à la Lune : elle présage de nouvelles opportunités se dessinant sur une toile de fond qui peut être chaotique, notamment au niveau collectif, ce qui est accentué par le carré Uranus-Pluton dont le climat tendu n’est pas près de s’atténuer. La politique mondiale en est la parfaite confirmation !

Pour une note qui accentue l’aspect positif de cette éclipse, examinons les degrés symboliques de cette pleine lune : ‘un homme possédant plus de dons qu’il ne peut gérer’ (Lune), et ‘un aigle et une colombe qui se métamorphosent l’une dans l’autre’ (Soleil). Les opposés deviennent complémentaires, fluides et dansants. Les mécanismes égotiques s’estompent pour faire place à l’émergence des talents et potentiels restés latents ou refoulés. N’oublions pas les responsabilités qui y sont liées, évitons tout comportement obsessionnel et délestons-nous de tout ce qui pourrait encombrer l’éclosion joyeuse de ces dons, d’autant plus que le symbole attaché à la nouvelle lune du début de ce cycle parlait de ‘mineurs émergeant d’une profonde mine de charbon’ !

Cette éclipse sera suivie quinze jours plus tard, le 3 novembre, d’une éclipse solaire totale à 13h45, en Scorpion. Visible en Afrique sur une bande allant du Gabon jusqu’en Somalie, elle sera de courte durée. Prise entre une conjonction Mercure-Nœud Nord et Saturne, elle invite à une ouverture de conscience collective et un éveil du sens des responsabilités au niveau de la communauté humaine. Espérons que cet appel sera entendu et qu’il se manifestera sans tarder… pour autant que les acteurs politiques et financiers de la planète posent leurs masques et reconnaissent l’urgence d’un changement réel. Sur un plan personnel, il s’agit de conjuguer ancrage et mobilité, jeu et sérieux, connexion avec l’invisible et construction dans la matière. Il sera utile de se retrouver avec d’anciens amis et alliés qui partagent nos valeurs – l’union fait la force ! Il peut aussi y avoir des rencontres avec des personnes qu’il nous semble connaître depuis toujours, ou des retrouvailles de vies antérieures. Etant donné que cette éclipse suit la célébration des Morts et de la Toussaint, il sera intéressant de prêter également une attention particulière aux rêves durant toute cette période où les mondes s’interpénètrent.

Marie-Noëlle